bandeau photosite                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Prochainement avec le RWLP

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Le 12 mars 2012 s'est tenue une conférence sur le thème "Richesses Financières ou Richesses des Populations".  Le Théâtre de Namur, prestigieux site, s'est mis au service des populations en accueillant 400 personnes issues de tous les horizons : syndicats, mutuelles, politiques, administrations, associations, personnes privées ont répondu massivement à l'invitation du RWLP. 

IMG 0525 IMG 0527IMG 0537IMG 0530

IMG 0540IMG 0543

« RICHESSES FINANCIERES OU RICHESSES DES POPULATIONS ? »

 

« Contribuer à la richesse de notre région et de ses habitants, un défi magnifique à relever par toutes les Wallonnes et tous les Wallons ! » 

 

« Contribuer à la richesse d’une société, d’une région, c’est produire une société qui rencontre les besoins de la population, des habitants (besoins des plus élémentaires aux besoins les plus élevés) à partir des richesses développées par chaque personne, par chaque acteur pris individuellement et collectivement. »

 

Conférence - dialogue

organisée par le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (R.W.L.P.)

 

- Namur, Théâtre Royal, lundi 12 mars 2012 -

 

INVITATION

 

            Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté organise ce lundi 12 mars 2012 au Théâtre Royal de Namur une conférence - dialogue « richesses financières ou richesses des populations ? » à laquelle il vous invite chaleureusement. Il vous propose d’y partager de 14h00 à 22h00 des moments intenses d’écoute, d’analyse critique, de réflexion, sur le thème de la richesse, des richesses.

            Cette conférence – dialogue « richesses financières ou richesses des populations ? » est originale dans sa forme car elle reposera sur trois types de contributions :

-          les apports de personnes, d’associations avec lesquelles le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté est en action ;

-          les analyses critiques et les réflexions de personnalités du monde académique ;

-          vos apports propres dans les débats qui s’en suivront.

            C’est aussi une conférence originale car elle alternera réflexion et convivialité : le programme réserve une large place à l’échange, à la discussion amicale autour d’une boisson, d’un repas, à des moments joyeux. Son organisation en après-midi et soirée a été conçue pour favoriser la venue et le retour de tous dans les meilleures conditions possibles, chacun étant libre d’y participer au moment qui lui convient le mieux.

            C’est enfin une conférence originale sur le fond : que le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté propose une réflexion sur la richesse et la création de richesses, ce n’est ni une provocation, ni même un paradoxe ! C’est bien plutôt le fruit d’une immense conviction : la richesse, les richesses de nos sociétés émanent de la population, des citoyens, des personnes ayant un emploi ou non, des personnes pauvres, de tous et toutes, quels que soient leurs statuts sociaux, professionnels, leurs nationalités, leur âge, leur sexe,... Il est temps de réhabiliter la richesse des personnes au moment où seule la richesse financière constitue la norme...

            Au cours de la conférence qui se déroulera en trois temps – écouter, comprendre, interroger le sens - nous proposerons à chacun d’entre vous :

-          d’écouter des personnes de la vie de tous les jours, modestes, pauvres, précarisées, qui vous diront leurs besoins mais, surtout, leurs apports à la société ;

-          de prendre connaissance des analyses proposés par des universitaires explicitant les raisons pour lesquelles la société ne répond pas aux besoins de la population et ne prend pas suffisamment en compte ses apports ; de réfléchir avec ceux-ci sur ce qu’est la richesse, la création de richesses ;

-          d’entendre les propositions de ces chercheurs et de débattre avec eux sur les voies que nous pourrions suivre ensemble afin de produire une société qui rencontre les besoins de la population, des habitants à partir des « richesses » développées par chaque personne, par chaque acteur pris individuellement et collectivement.

 

Pourquoi le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté organise-t-il une conférence - dialogue sur le thème « richesses financières ou richesses des populations ? »

            Depuis les difficultés financières et économiques en cascade générées depuis la crise dite des subprimes en 2009 et qui ont mis en péril la solvabilité des Etats et des ménages, les objectifs des institutions européennes, des gouvernements, se résument en quelques mots : réduction des dettes publiques, rigueur budgétaire, rétablissement de la compétitivité et de la croissance. L’espoir, c’est de regagner la confiance des marchés, de relancer la machine économique, de recréer de la richesse financière, et au final de relancer l’emploi et la consommation.

            Pour assurer ces objectifs, les Etats demandent aux populations de faire des efforts, de se « serrer la ceinture », d’accepter des allongements de carrière, de diminuer les prestations sociales, alors que les profits financiers repartent à la hausse.

            Etant à l’écoute et travaillant avec les personnes pauvres et précarisées, le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté et ses associations membres et partenaires n’acceptent pas que ce soient celles-ci qui paient ces mesures d’austérité dictées par une sorte de fatalisme politique assujetti aux injonctions des marchés financiers.

            Bien sûr, nous adhérons à l’objectif défendu par les institutions et dirigeants publics européens, belges, wallons, à savoir qu’il convient de tout faire pour contribuer à la richesse de notre continent, de notre pays, de notre région, et, par voie de conséquence à la sauvegarde du niveau de vie et au mieux-être de ses habitants.

            Encore faudrait-il que les richesses ainsi dégagées satisfassent réellement les besoins des populations. Encore faudrait-il que les richesses générées par l’activité de production - à laquelle les travailleurs participent directement -, soient distribuées de manière égale, équitable, entre les détenteurs de capitaux et les travailleurs. Encore faudrait-il que ceux qui sont écartés du marché du travail ne subissent pas de plein fouet dans leur vie les conséquences d’un développement économique et financier ne profitant qu’à une minorité de plus en plus restreinte. Encore faudrait-il que l’impôt touche de manière juste et équitable les citoyens.

            Mais surtout, ce qui est intolérable, c’est cette conception dominante que la richesse se détermine uniquement en termes financiers, de Produit Intérieur Brut, de marges de profit élevées, de taux de croissance.

            Comme si la richesse d’une société ne résultait pas aussi et surtout des apports de chacun, qu’il s’agisse du travail attentionné de l’aide familiale, de la caissière du grand magasin, du travailleur éboueur, de l’artiste de terrain, du chômeur actif dans une association ou dans un club de sport, de la personne habitante d’un camping permanent donnant son coup de main aux voisins, de gens du voyage nous proposant leurs services, de tous les travailleurs, ouvriers, employés, petits agriculteurs et artisans, de ces pensionnés modestes, de ces mamans « à la maison », de tous ceux qui n’ont plus de boulot mais qui participent à la vie de leur quartier, qui s’occupent des enfants des autres pendant qu’ils sont au travail,...

            Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté veut susciter la réflexion, le dialogue, les échanges sur cette thématique de la richesse, de la création de richesses, entre personnes pauvres, militants, travailleurs, associations, acteurs sociaux, économiques, élus et décideurs publics.

            Les prises de parole, les témoignages, et les analyses proposées par des chercheurs attentifs à l’exploration de nouvelles voies devraient susciter le débat et constituer un premier pas commun pour dégager des pistes d’une société riche par et pour tous et toutes !

 

« RICHESSES FINANCIERES OU RICHESSE DES POPULATIONS ? »

 

« Contribuer à la richesse de notre région et de ses habitants, un défi magnifique à relever par toutes les Wallonnes et tous les Wallons ! » 

 

« Contribuer à la richesse d’une société, d’une région, c’est produire une société qui rencontre les besoins de la population, des habitants (besoins des plus élémentaires aux besoins les plus élevés) à partir des richesses développées par chaque personne, par chaque acteur pris individuellement et collectivement. »

 

Conférence - dialogue

organisée par le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (R.W.L.P.)

 

- Namur, Théâtre Royal, lundi 12 mars 2012 -

 

 

PROGRAMME

 

13h 30 Accueil et inscriptions

 

14h 00  INTRODUCTION

 

  • Pourquoi le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a-t-il pris l’initiative d’organiser cette conférence - dialogue  sur le thème « richesses financières ou richesse des populations ? » 
  • Présentation du déroulement de la journée

            Christine Mahy, secrétaire générale du R.W.L.P et Joseph Charlier, coordinateur de la journée

Le texte de Joseph Charlier

 

14h 15 ENTENDRE : LES BESOINS ET LES APPORTS DE LA POPULATION

 

  • Présentation par des personnes diverses, des associations, de leurs besoins, exigences, cris de révolte

 

  • Présentation par des personnes diverses, des associations, de leurs apports à la société

 

Les thématiques traitées seront les suivantes : éducation/formation/culture ; famille/enfance/jeunesse/personnes âgée ; logement/environnement/mobilité ; emploi/activité ; santé ; engagement social et citoyen ; revenus...

 

15h 15 COMPRENDRE : EN QUOI LA SOCIETE REPOND-ELLE OU NON AUX BESOINS DE LA POPULATION, EN QUOI PREND-ELLE OU NON EN COMPTE LES APPORTS DE CELLE-CI

 

  • Premier temps : analyse des raisons de l’insuffisance et / ou de la non prise en considération par la société des besoins et des apports de la population

            Marie-Thérèse Casman, sociologue, maître de conférences, antérieurement responsable du       Panel Démographie Familiale, ULg ; direction de recherches portent prioritairement sur les     problématiques touchant à la famille, à la pauvreté et au vieillissement.

IMG 0548

Le texte de la conférence

            Denis Clerc, économiste, membre du Conseil de l'Observatoire national de la pauvreté et de         l'exclusion sociale, France ; fondateur de la revue Alternatives          économiques » ; « La   paupérisation des français », 2010.

IMG 0549

 

16h 00  Café - thé – goûter

 

16h 30 Deuxième temps : proposition d’une réflexion critique relative à la richesse et à la           création de richesses

 

            Michel Laffut, historien, chargé de cours honoraire de l'Université de Liège et directeur    scientifique honoraire de l'IWEPS, « Pauvreté et exclusion sociale. Partage d’expériences             entre Wallonie et Québec » (éd. avec M.R. Roy), 2007.

IMG 0591

Le texte de la conférence

Isabelle Cassiers, économiste, professeur à l’Université Catholique de Louvain, directrice de l’ouvrage collectif « Redéfinir la prospérité, Jalons pour un débat public », 2011.

IMG 0594

Le texte de la conférence

           

17h 15 Débat structuré avec les participants et les intervenants

 

17h 45 Clôture des travaux de l’après-midi

 

18h 00 Repas transculturel

 

19h 30 INTERROGER LE SENS, APPORTER DE PREMIERES REPONSES

 

  • Introduction

 

Retour sur les travaux de l’après-midi et questions proposées au débat

Joseph Charlier et Christine Mahy, R.W.L.P.

 

  • Conférence – dialogue

 

Denis Clerc, économiste, économiste, membre du Conseil de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, France 

Michel Laffut, historien, chargé de cours honoraire de l'Université de Liège et directeur scientifique honoraire de l'IWEPS

Isabelle Cassiers, économiste, professeur à l’Université Catholique de Louvain

Le texte de la conférence

 

  • Questions des participants

 

21h 00 à 22h00 : clôture MUSICALE ET FESTIVE

 

Informations pratiques :

Le lundi 12 mars de 13h30 à 22h00. Théâtre Royal de Namur, Place du Théâtre 2, 5000 Namur. Tél de contact sur place le jour-même : 0497/153726. A 10’ à pied de la gare. Parking payant à proximité.

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 081/312117.

Inscriptions : pour le mercredi 07 mars, soit en complétant le document en pièce jointe, soit en téléphonant au RWLP 081/312117.

Participation aux frais payable sur place :

-         Gratuit pour les personnes témoins du vécu et/ou qui vivent dans la pauvreté

-         9 € pour la journée complète repas compris

-         4 € pour l’après-midi ; 4 € pour la soirée.

Une attestation sera fournie sur simple demande à l’accueil.

Organisation de transports collectifs à partir de certaines régions en fonction des inscriptions dans les associations membres et proches du RWLP. Renseignez-vous au RWLP, 081/312117.

 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue