bandeau photosite                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Prochainement avec le RWLP

 

 

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Monsieur le Ministre,

Cette note est rédigée suite à la demande de consultation et avis émanant du Ministre Nollet, en charge de l’Energie, du Logement et de la Recherche, et suite à la rencontre du 29 mai 2013, au Moulin de Beez.

L’énergie représente un enjeu majeur pour la population et la société dans laquelle nous vivons. Permettre à tout un chacun d’y accéder est primordial : l’énergie est une ressource dont tout le monde a besoin afin de vivre dans la dignité. Il est acquis que l’énergie « la moins cher » est celle que l’on n’utilise pas : dès lors, un logement décent implique prioritairement une isolation de qualité, ensuite un accès à l’énergie afin de pouvoir se chauffer, s’éclairer, conserver ses denrées alimentaires dans de bonnes conditions, etc. Aussi, avoir une attention particulière pour les personnes en situation de pauvreté, de précarité ou d’appauvrissement est plus que nécessaire, afin que chacun puisse s’y retrouver et bénéficier du meilleur rapport énergie /coût qui lui est nécessaire.

Votre projet a le mérite de brosser une stratégie sur le long terme. La préoccupation du RWLP sera que celle-ci puisse bénéficier, sur le court, le moyen et le long terme, à l’entièreté de la population,

-          en respectant le rythme de chacun (les préoccupations quotidiennes, parfois de survie, pourraient l’emporter)

-          et en étant équitable afin qu’aucune catégorie de population n’en subisse les coûts (financiers/sociaux/technologiques) de manière disproportionnée.

Les ménages appauvris ou en voie d’appauvrissement sont, par nécessité, des consommateurs qui tentent au maximum de limiter leur consommation. Mais, comme vous le savez, nombre de personnes en pauvreté sont aussi des locataires, avec peu, voire pas, de prise sur le bâti. Si de bonnes mesures ont été prises au travers de l’Alliance Emploi Environnement, elles seront probablement insuffisantes pour toucher les ménages les plus précaires qui se retrouveront dans les bâtiments les plus « pourris », énergivores, et éloignés des services. Il sera difficile pour ces ménages de consommer « moins ». Une autre préoccupation est celle de l’augmentation des loyers qui pourrait faire suite à une amélioration de la performance énergétique des bâtiments.

Se pose aussi la question de l’accès aux technologies qui permettront de consommer « mieux » et « autrement ». Comment faire en sorte que les ménages à faibles revenus (locataires et propriétaires) puissent suivre et profiter des nouvelles tendances et opportunités ? Sur des outils tels que les Coopératives/parts coopératives, l’application du tiers investisseur, etc., il est indispensable de prévoir un accompagnement de proximité (social) et de qualité (technique) pour guider les ménages les plus précaires dans les arcanes technologiques et administratif. Il nous apparaît d’ailleurs dommage que nombre de services actuellement en place (pour exemple : les guichets de l’énergie, le FRCE, les Ecopasseurs) n’aient pas toujours la possibilité d’une démarche proactive vers les populations les plus faibles.

Il est nécessaire que tant l’adaptation des réseaux de distribution que l’installation des SER dans les installations privées ne pèsent sur les autres ménages, à l’instar de la situation actuelle (que nous savons en cours de réforme) des panneaux photovoltaïques. La question reste tout entière en ce qui concerne les fonds de solidarité, auxquels actuellement les ménages prosumers ne contribuent plus.

Le RWLP soutient la proposition de réaliser un test d’appauvrissement sur toutes les nouvelles législations en voie d’être mises en application afin de vérifier que celles-ci apporteront réellement un bénéfice pour toutes les catégories de population, et en particulier les ménages à faibles revenus.

Enfin, permettez-nous par le biais de ce courrier de saluer le travail effectué pour le mécanisme de tarification progressive et solidaire qui sera prochainement mis en place en Wallonie. Celui-ci répond à une partie de nos revendications communes avec le RWADE.

Le RWLP souhaite être tenu au courant des évolutions de votre projet « Stratégie Energie 20.50 pour la Wallonie » et se tient à votre disposition pour toute consultation ultérieure ou renseignement complémentaire. Nous avons également le souhait de pouvoir être entendu dans le cadre de la concrétisation des mesures liées à la tarification progressive et solidaire.

En vous remerciant d’avance pour l’attention que vous porterez à cette note, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, en l’expression de nos salutations les meilleures.

Pour le RWLP,

Anne Leclercq

Agent de développement.

NB : L’énergie étant difficilement dissociable du logement pour les ménages, vous êtes invités à prendre connaissance des recommandations du RWLP concernant le logement. Elles sont disponibles sur le site du RWLP, www.rwlp.be : voir onglet Action politique/recommandations

–         Audition au Parlement Wallon du 21/03/2013 ;

–         « Journée mondiale de lutte contre la pauvreté - RWLP - 17/10/2012 - Liège - Recommandations/Mobilisation » ;

–         « Un accès au logement pour les jeunes s'impose » - RWLP - 17/10/2011 – Charleroi ;

–         Et d’autres encore !

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue