signature débatorium déf5

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Ce 24 novembre 2016, à Bruxelles, le RWLP a marché avec les services du non-marchand, du culturel à la santé. Un secteur qui ne cache pas ses craintes sur son financement, les conditions de travail et les conséquences sur le bien-être des citoyens, utilisateurs de ces services. En bout de course, avec les dés aux mains de « l’Austérité », le grand perdant, c’est notre qualité de vie à toutes et tous ! Les plus touchés seront toujours ceux qui ne pourront pas compenser les coûts avec une réserve qu’ils n’ont pas, l’inquiétude en est d’autant plus vive même si notre panneau dit : « Forte déglingue au milieu et en bas !! Au secours ! Solidarité pour tous… Vite !!! ».

Un autre de nos panneaux signés RWLP, marque notre soutien aux maisons médicales : « Les maisons médicales = De l’or pour notre bien-être. De Block, touche pas à  nos richesses. Le forfait c’est le progrès ». Nous nous sommes d’ailleurs joints au groupe de la fédération des maisons médicales pour leur signaler notre solidarité.

Plus largement, nous tenions à soutenir le secteur de la santé fortement touché par les reculs avec ce panneau : « De Block ton scalpel fait mal à ma santé. Les dégâts + chers que tes économies. Ouvrir les yeux sur les reculs en soins de santé avant que cela nous coûte un œil ! ».  Nos messages ont été portés par des militants à tour de rôle,  25 militants mobilisés avec le RWLP, des jeunes et des moins jeunes, de Liège, Namur, Charleroi, Gouvy, Barvaux,…

Et on a scandé : « STOP DEBLOCK, STOP DEBLOCK ! », accents wallons et flamands mêlés vers celle qui nous blesse au sens propre comme au figuré!

En fin de Manif, alors que les cars et les trains emplissaient, Laetitia et Domi nous ont offert un moment de poésie publique à l’entrée de la gare : une mise en scène à partir de leur texte autour du combat et de son sens. Notre groupe n’était pas le seul tout ouïe, plusieurs jeunes gens se sont arrêtés pour tendre l’oreille, se sentaient concernés et les ont félicité. On a ressenti la force du message partagé et de l’importance de l’expression comme outil de solidarité. Bravo et merci pour ce pur bonheur.

On aimerait que cette envie de manifester soit contagieuse : venez porter un message, plus on sera, plus il résonnera pour être entendu.

 

  • 15095679_1280917275264494_5913811703455339974_n
  • 15109574_1085639601535122_6528599505356916719_n
  • 15181189_1086085711490511_1626772984363194077_n
  • 15202775_1280916971931191_5825133872977315445_n
  • 15203180_1280917035264518_3492748391200963170_n
  • 15203384_1280916918597863_4006536145221597128_n
  • b58ece9eebf1bcd01d5ae59ad56b7c52-1479976825

Simple Image Gallery Extended

 

Ce qu'en dit la presse :

Revendications du non-marchand: de nouvelles actions sont probables avant 2017 (RTBF.be)

Le non-marchand fait résonner sa colère sur les pavés de Bruxelles (RTBF.be)

Manifestation du secteur non-marchand: environ 17.000 personnes, "de nouvelles actions possibles avant Noël et Nouvel An" (La Libre.be)

20.000 personnes défilent pour le non-marchand (7sur7)

Pour beaucoup de travailleurs du non-marchand, la manif de jeudi est une première (pour les abonnés) (Le Soir.be)

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue