signature fév 2019 site

 

                      

Prochainement avec le RWLP

 

Le salon des mandataires 14-15 février 2019 - palais 6 Wex

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Médias

Les témoins du vécu/militant.e.s (TVM) du RWLP exercent régulièrement la démocratie et leur pouvoir d’interpellation, dans le cadre de rencontres avec des acteurs politiques et des intermédiaires sociétaux qui influencent des décisions qui les concernent. Il questionnent, interpellent, adressent leurs messages, suggestion, recommandations.

Les TVM et l’équipe du RWLP ont décidé cette fois de soumettre des économistes à leurs questions.  Ces rencontres médiatisées ne prennent pas la forme d’un débat dans le cadre de cette première étape, mais d’une écoute des réponses aux questions. Après quelques rencontres avec différentes économistes, le temps du débat et de l’analyse viendra. 

Rencontre 1, le 15 février 2019, avec Etienne de Callataÿ, Chief Economist d'Orcadia Asset Management, Christine Mahy, Secrétaire génarle du RWLP, Julie Mawet, animatrice et Henri, Ludwig, Guy, Audrey, Eddy, Damien témoins du vécus militant.es du RWLP.

photo site

Pour écouter la 1ére partie -> ICI

Merci à http://microouvert.be/

 

 

"Christine Mahy, la Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a réagi à quelques mots-clés proposés par notre rédacteur... L’occasion, à l’approche des élections, de mieux cerner l’univers complexe des pauvretés et d’en saisir les enjeux"

aricle Plein soleil février 2019 site

Lire l'article complet ICI

 

 

"S’il comprend, légalement, l’ensemble des biens, droits et obligations d’une personne, « dans la tête des gens, le patrimoine est surtout lié au fait d’être propriétaire de sa maison », remarque la secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, Christine Mahy. S’attaquer au patrimoine, « c’est donc un peu comme remettre en cause le désir de posséder une maison » , poursuit-elle. Or ce désir, et la conviction qu’il vaut mieux être propriétaire que locataire, sont fortement ancrés dans notre société : « Qu’on soit pauvre ou riche, on est culturellement pétri de cette vision des choses. L’achat d’un bien est perçu comme un signe de réussite, de mérite. » Pourtant, là aussi, les inégalités sont flagrantes : soixante-trois pourcents des ménages les plus pauvres sont locataires, contre seulement seize pourcents dans le cinquième des ménages les plus riches."

lire la suite ...

 

 

"Nous sommes un pays riche dans une société qui, aujourd'hui, est fondée sur des inégalités extrêmement fortes, une redistribution des richesses qui n'est plus basée sur l'équité..."

avotre avis site  Voir la vidéo complète ICI

A Votre Avis avec Christine Mahy - secrétaire Générale du RWLP, Philippe Defeyt - économiste, Ahmed Laaouej - chef du groupe PS à la chambre, Gautier Calomne - député MR à la chambre.

 

"La question est délicate et fait débat depuis longtemps au sein du secteur de l'aide à la jeunesse : la pauvreté du ménage peut-elle conduire, à elle seule, à un placement de l'enfant dans une institution ou une famille d'accueil ? Dans la plupart des situations, nous disent les professionnels, si l'enfant n'est pas confronté à d'autres problèmes que la précarité, il existe suffisamment d'aides et de structures pour maintenir le jeune dans son milieu familial."

lire l'article Ici

 "Le danger de l'opération Viva for Life c'est que cela inscrit dans la tête des gens qu'il faudrait passer par des systèmes charitables où les gens donnent de l'argent, en plus que de ce qu'ils donnent à travers leurs impôts, parce que l'Etat n'aurait plus les moyens de s'occuper des pauvres mais l'Etat a les moyens d'éliminer la pauvreté" explique Christine Mahy.

 

radio27

Ecoutez l'émission entière -> ICI

Voir la vidéo de TV COM sur le marathon radio ->  ici

Lire bye bye Pauvreté ? Analyse critique de la 4ème édition de « ViVA for life » par Jean Blairon et Christine Mahy (2017) -> Ici

Article de La Libre "Viva For Life", une opération contestable ? -> Ici

 

https://www.lalibre.be/debats/ripostes/viva-for-life-une-operation-contestable-5c0fe846cd70fdc91bebe3c2

 

"Je suis obligée de constater - et pour ça je les remercie - que les gilets jaunes, de manière non-organisée, en ordre dispersé et parfois avec des débordements, sont arrivés en quelques petites semaines à imposer dans le débat public et politique le fait que les gens ne s’en tirent plus. On peut nous dire que les revenus ont augmenté et que le pouvoir d’achat irait mieux, mais la réalité que je vois tous les jours c’est que les gens ne s’en tirent plus, y compris ceux de la classe moyenne qui travaillent."

 

Christine avenir

 

Article de l'Avenir  -> ICI

Intervention de Christine Mahy sur la RTBF sur les gilets jaunes -> Ici

Opinion du jour de Christine Mahy sur la RTBF -> Ici

 

 

Le RWLP sera de la manifestation du dimanche 25 novembre pour dénoncer toutes les  violences faites aux femmes et particulièrement pour dénoncer la violence qu'est la pauvreté et qui atteint particulièrement les femmes. Rejoignez-nous, contacter Aurélie Nisot au RWLP au 0476969543 -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L'opinionn du Jour RTBF -> https://www.rtbf.be/auvio/detail_l-opinion-du-jour-de-christine-mahy?id=2424688&fbclid=IwAR08-2RW9UCfEDRA9Wag6OrSq0aRdYzZyIyF5ZaR7MpbIfcmV9tH3KCO_EU

Article de la Meuse (sur le même sujet) -> https://www.lameuse.be/309013/article/2018-11-19/christine-mahy-lhomme-le-plus-pauvre-une femme?fbclid=IwAR0XJctVe6FOQTUviYMHdhGRwVLDjVGTo0IfFkPAVkL3XzLrkvVRcRSy9IA

signature 25 nov violences femmes

 

Christine Mahy, secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté : « Aujourd’hui en 2018, on parle de 26 % de la population qui d’une façon ou d’une autre sont grandement fragilisés, explique-t-elle. Il y a d’abord 17 ou 18 % qui vivent sous le seuil de pauvreté, mais aussi beaucoup d’autres qui n’ont que 15 ou 50 euros de plus que le seuil et qui sont sujets à la déprivation matérielle. »

resto du coeur

Voir le reportage de RTL -> ici

lire l'article du Soir -> ici

 Lire l'article de Entre les Lignes -> ici

 

On peut être à la fois discriminé et… discriminant. Mieux vaut y rester attentif, dans un contexte sociétal qui exacerbe les différences. Décryptage avec Christine Mahy, actrice majeure de la lutte contre la pauvreté, récemment promue docteur honoris causa de l'ULiège.

Pour lire l'interview de Christine Mahy ->  https://www.enmarche.be/societe/vivre-ensemble-et-citoyennete/la-discrimination-s-avance-masquee.htm

12046815 10153636658883665 7018822653055405934 n

 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue