Bandeau site 2
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Médias

Adélaïde Charlier et Christine Mahy ont donné un interview croisé au SOIR,

"...Les voilà donc réunies. Et le courant passe. « Notre slogan, c’est la justice climatique. Pour nous, le climat, ce n’est pas une question seulement environnementale, dit Charlier.  C’est aussi éthique, politique, social. Les personnes les plus défavorisées en Belgique et dans le monde sont aussi les plus touchées par les conséquences des dérèglements climatiques. Or, ce sont elles qui polluent moins, consomment moins et émettent moins de CO2. »

Mahy renchérit : « Les plus pauvres sous-consomment. Venir dire que tout le monde va devoir faire des efforts ou prêcher pour la simplicité volontaire, c’est délicat. Pour ces gens-là, la simplicité est obligatoire, imposée. Et en dessous de ce qui est nécessaire. Il faut nuancer : c’est quoi et où, l’effort ? Et pour qui ? »"

Lire l'article ICI

 

 Merlin Gevers, juriste et chargé de mission au RWLP était ce matin sur la RTBF dans "Matin citoyen" il posait une question sur le statut cohabitant à Charles Michel

https://www.rtbf.be/auvio/detail_matin-premiere?id=2491583

Nous aborderons ce sujet le 07 mai lors de notre débat préélectoral ->

https://www.facebook.com/events/806076389767962/

"Lorsqu’il devient compliqué de payer ses factures d’électricité, reste la possibilité de s’équiper d’un compteur à budget avec de l’électricité prépayée. Et quand cette provision est épuisée et qu’il est impossible de la renouveler, tout n’est pas encore perdu. Du moins jusqu’ici! Parce que les choses ont changé en Wallonie pour les clients protégés depuis le 1er avril"

energiertbfsite

2couter l'intervention de Christine Mahy ICI

Lire l'article complet ICI

 

 

"Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles planche sur un décret relatif à la lutte contre la pauvreté. Des chiffres différents sont utilisés pour évaluer cette dernière. Alors auquel peut-on se fier ?" Lire la suite...

 

"Une habitante de Donceel, en région liégeoise, vient d'obtenir, devant la cour du travail, des allocations de chômage, alors qu'elle s'est inscrite comme demandeuse d'emploi, à la fin de ses études, un mois après son vingt-cinquième anniversaire. En principe, elle est exclue de ce droit, depuis un arrêté royal, l'un des premiers du gouvernement Michel, pris en urgence à l'automne 2014, pour abaisser la limite d'âge, auparavant fixée à 30 ans. Et cette dame a d'ailleurs été refusée par l'office national de l'emploi. Mais elle a soumis son cas à la justice, et elle vient de gagner..." Lire la suite ICI

Comment la Cour a raisonné, notre analyse:

Pour établir une violation du droit à la dignité humaine garanti à l’article 23 de la Constitution, il faut constater un recul significatif dans la protection du droit ; et il faut que l’objectif poursuivi par ce recul ne soit pas justifié par l'intérêt général

Dans ce cas,
->Il y a bien un recul significatif quand les jeunes de 25 à 30 ans
->  Les motifs invoqués pour prendre la mesure:
* l'assainissement budgétaire des finances publiques
*  la favorisation de l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi.

Ces 2 motifs sont bien des motifs d’intérêt général mais les mesures ne sont pas proportionnées, ou en tout cas l’Etat n’arrive pas à justifier leur proportionnalité :
->  Disproportion entre un avantage budgétaire flou et imprécis par rapport à un préjudice pour les gens grave et précisé
->  faciliter l’accès des jeunes au marché de l’emploi? ceci est contradictoire avec le fait que l’ONEM soutient que la limitation des allocations d’insertion a pour objectif de faciliter l’accès des jeunes au marché de l’emploi.

à suivre.....

 

 

Envahisseurs, les demandeurs d’asiles ? Jean-Marie Puits traite le sujet avec art et délicatesse à travers une exposition de photos qui sera accessible dès ce samedi au centre culturel Gabrielle Bernard à Jemeppe-sur-Sambre. Ancien délégué syndical de Sékurit & Saint Gobain, l’homme s’est reconverti avec bonheur dans la photographie artistique à laquelle il a été initié dans les académies de Tamines et Namur.

L’exposition sera accessible du 23 mars au 30 avril. Le vernissage aura lieu ce samedi à 19h30 en présence de Christine Mahy du Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté. Elle sera suivie de la projection du film « Les figures de l’ombre » de Théodore Melfi et d’un concert de Joy, organisés par l’association Les caravanes pour la paix et la solidarité ».

 

Lire l'article : https://www.dhnet.be/regions/namur/les-envahisseurs-au-centre-culturel-gabrielle-bernard-5c9482849978e26333fb79d1

 

Le 18 mars, 12.000 personnes se sont données rendez-vous à Namur pour défendre une Wallonie solidaire! LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ A BESOIN D’ASSOCIATIONS FORTES, DE SERVICES PUBLICS FORTS. TOUTES DÉCISIONS QUI PROVOQUERAIENT L’INVERSE, ET DONC RENVERRAIENT DAVANTAGE ENCORE VERS DES SERVICES DE PLUS EN PLUS PAYANTS CONTRIBUERONT A AUGMENTER L’EXCLUSION ET L’APPAUVRISSEMENT.

      APE5 18mars2019 site         

Pour voir l'album complet de la manifestation -> ICI

Lire l'article du Soir -> https://plus.lesoir.be/213089/article/2019-03-18/la-defection-dune-elue-liberale-prive-la-wallonie-de-majorite?fbclid=IwAR06m-p62Zd1I_1taW3VdIXrCZ8dkuMsk_7tAfKpwDeu4gjQBRxN_wuzU-o

Lire l'article de La Libre -> https://kiosque.lalibre.be/data/19658/reader/reader.html?t=1553021172345&fbclid=IwAR0DZ3gkQiewRb2BVAbVALkvtIJmq2zImJImIp-3vXdTlfVPpa90LztTRUU#!preferred/0/package/19658/pub/49387/page/7

 

 

Après la manifestation pour une Wallonie solidaire à Namur qui a rassemblée entre 9000 et 12000 personnes. Christine Mahy était dans Débat Première - Le secteur non-marchand est-il encore vraiment NON-marchand ?

christina opinion

Pour voir l'émission ->  ICI

 

 

"Pour la première fois, les centres publics d’actions sociales sont amenés à rédiger une déclaration de politique sociale (DPS). Un document qui vise à décliner les priorités politiques de la présente mandature.

"Pour introduire la DPS, j’ai sollicité Christine Mahy afin d’insérer son discours prononcé lors de la séance académique de l’Université de Liège, où elle reçut le titre de docteur honoris causa" , détaille Laetitia Liénard, présidente du CPAS de Tournai. "Ce texte est très parlant car il remet le bénéficiaire au centre du CPAS.""

 

docteur honoris causa site

pour lire la suite de l'article ICI

 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue