bandeau photosite                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Prochainement avec le RWLP

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Médias

"PTB, PS, Ecolo... Le message de la gauche est-il clair par rapport à la migration ?"

 

5b86eda4cd700399a0fbde08  "Il suffit de regarder les chiffres pour constater que nous ne sommes pas envahis par les migrants. Pourtant, on oppose toujours les travailleurs aux chômeurs, les chômeurs aux chômeurs-tricheurs, les pauvres - ou plutôt ‘nos’ pauvres - aux étrangers", lance Christine Mahy, secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté. Cette opposition aurait dû, selon elle, être brisée par la gauche. "Mais on sent qu’il y a une peur, une prudence pour ne pas perdre de l’électorat par-ci et regagner de l’électorat par-là. Résultat : la gauche slalome sur une espèce d’entre-deux. Au Réseau wallon, on doit tout le temps travailler pour empêcher que les gens ne tombent dans ce piège. Beaucoup disent que c’est ‘à cause de l’étranger’. Celui qui vient prendre du travail, de l’argent, qui aura un logement en premier, etc. Il faut déconstruire cela pour leur faire comprendre d’où viennent les problèmes qu’ils vivent et d’où devraient venir les solutions…. Et pour enrayer ce qui est cultivé par certains de manière extrêmement active aujourd’hui. Je ne veux pas mettre tout le monde dans le même sac, des initiatives existent. Mais on ne peut pas dire qu’un parti ou qu’une grande personnalité politique ait mis la réduction des inégalités au cœur des politiques publiques. On reste sur des solutions palliatives, des opérations sparadrap. Et plus on investit dans le palliatif, moins on investit dans les droits structurels et fondamentaux. Et ça, c’est un cumul depuis des années. Ce n’est pas le fait d’une couleur politique, d’un seul parti ou d’une législature. C’est un choix de société"

 

db089ba6 42e9 11e8 a36b 0c73bbe13249 web scale 0.1372134 0.1372134

Une trentaine d’organisations en lutte contre la pauvreté se fendent mercredi d’une lettre ouverte à l’attention du Premier ministre Charles Michel, des vice-Premier ministres et des ministres-présidents des entités fédérées.

Lire l'article de l'Avenir.net

Lire l'Article paru dans De Wereld Morgen.be

Lire l'article dans Metrotime

 

 

 

 

" 85 femmes qui font bouger la Belgique -  85 ans que Fmmes d'aujourd'hui regarde la Belgique bouger et s'en fait le témoin. Logique dès lors de mettre à l'honneur 85 femmes extraordianaires qui font bouger la Belgique à l'occasion de notre anniversaire". Christine Mahy, secrétaire générale du RWLP, est parmis ces 85 femmes !

 Voir le l'article en PDF ICI

 

Femmedaujourdhuibelgique christineMahy

 

 

Interview de Christine Mahy - Secretaire générale et politique du RWLP - par C.Leclercq

Voir le document PDF ICI

lObservatoire La confiance dans lEtat les services sociaux les professionnels de laide1

 

 

 

Notre émission avec la radio RCF - Solid'aide est disponible!!
Une émision avec, Ludwic Simon, habitant à la belle étoile, Françoise Mainguet, facilitatrice en prévention des inégalités investies sur la mendicité et le squat au sin du RWLP, et Christine Mahy , secrétaire générale du RWLP

" Le non recours prend toute son importance quand on aborde la question de la mendicité et du squat pour finir l'émission en se plongeant dans le quotidien d'un mendiant!"

 

Pour écouter l'émission c'est ICI

 

Interview de Christine Mahy, sur ce que pourraient faire les pouvoirs locaux pour lutter contre la pauvreté:

 

confluent 12 janvier 2018

 

 

B9714321435Z.1 20180105200407 000G8OAEKSN9.1 0

 

«  Le système de sécurité sociale, par exemple, n’est rien d’autre qu’un formidable outil d’entraide et de réciprocité généralisée, mais nous le percevons difficilement comme tel, car il ne met plus en jeu les émotions et les sentiments de la réciprocité « chaude ». Il est puissant, mais il est devenu invisible. […] les normes et les institutions (la réciprocité invisible) permettent de stabiliser les comportements d’entraide, donc la cohésion d’un groupe, à des niveaux exceptionnellement hauts et constants, dans des groupes exceptionnellement grands et hétérogènes, et même entre de parfaits inconnus, ce qui est unique dans le monde vivant.  »

Lire l'article ici

Pour aller plus loin:

Intermag ici et ici

art. Vivre ensemble ici

Gsara ici

 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue