bandeau photosite                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Prochainement avec le RWLP

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Réactions à...

Comment sortir de la dette, cette question centrale posée en préambule à ce dialogue est également au cœur des réflexions et de nos activités militantes respectives. C’est pourquoi nous avons souhaité donner un prolongement constructif à ces échanges en proposant le texte qui suit, fruit d’une réflexion collective qui explicite, commente, questionne et critique les points de vue et les arguments avancés par les deux auteurs.

Lire l'article

Monsieur le Ministre,

Cette note est rédigée suite à la demande de consultation et avis émanant du Ministre Nollet, en charge de l’Energie, du Logement et de la Recherche, et suite à la rencontre du 29 mai 2013, au Moulin de Beez.

Familles roms en grande précarité: qui prendra enfin ses responsabilités ? En Europe, des centaines de milliers de Roms vivent dans des campements de fortune, isolés du reste de la population par des politiques discriminatoires qui les privent de toute autre possibilité de logement. Ils ne disposent souvent d’aucune garantie de pouvoir rester dans ces lieux, font l’objet d’expulsions forcées et sont réinstallés dans des endroits insalubres.

Jean-Pascal Labille, ministre belge de la Coopération au développement ; Pascal Canfin, ministre français délégué au Développement ; Dirk Niebel, ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement

Trente-cinq milliards d’euros de recettes par an. Telle est l’estimation, réalisée par la Commission européenne, du produit de la future taxe sur les transactions financières.

"Ce projet repose sur le postulat insultant que les pauvres sont irresponsables"  Article de la Libre Belgique du 3 mai 2013


coup de sang
 

Christine Mahy est secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, l’une des associations signataires de la pétition contre le projet Turtelboom. Auquel elle reproche d’avoir pour effet de limiter l’accès à la Justice aux personnes "qui ont déjà les plus grandes difficultés à s’adresser à elle".

"Il ne faut pas croire que, parce que l’aide juridique gratuite est assurée aux plus démunis, ceux-ci y ont aisément recours. Beaucoup d’entre-eux non seulement manquent d’argent mais aussi et peut-être surtout de confiance en soi et d’informations de base pour faire la démarche de consulter un bureau d’aide juridique et de demander l’aide d’un avocat pro Deo. Ils ont peur de leur propriétaire, de leur employeur, peur de se lancer dans une procédure judiciaire éprouvante. En plaçant la barre plus haut, en leur demandant une contribution financière, le gouvernement place encore davantage d’obstacles sur leur chemin."

La critique de Mme Mahy va plus loin que ce constat : "Mme Turtelboom défend l’idée qu’un ticket modérateur responsabiliserait les justiciables dépendant de l’aide juridique. Quel drôle de postulat. Comme si les plus démunis étaient moins sérieux que les autres, comme s’ils s’adressaient à la justice à tort et à travers alors que c’est exactement l’inverse pour les raisons que je viens d’exposer. La vérité, c’est qu’ils sont, plus que les autres, soumis à exploitation, voient plus que les autres leurs droits bafoués et pourtant, ils ne vont pas plus que les autres devant les tribunaux. Laisser croire que la gratuité de l’aide les rendrait irresponsables est scandaleux. Mais hélas, c’est une tendance lourde et dangereuse de la part du gouvernement de frapper, pour quels résultats on se le demande, les plus faibles, d’opprimer ceux qui le sont déjà, d’ajouter de la norme et du contrôle sur le dos des personnes en état de précarité. Il s’agit d’une forme de déconsidération du peuple belge. Elle ne se constate pas seulement en matière de justice, on la voit à l’œuvre dans le domaine social et culturel. Mais la justice devrait être le dernier rempart de la protection du citoyen. Le projet Turtelboom va, au contraire, augmenter les inégalités et c’est très grave."

 

Appel de 30 Associations

Halte au démantèlement du droit à l’aide juridique
Non aux projets du gouvernement
Les signataires du présent Appel exigent du Gouvernement fédéral belge le respect de l’accès à la Justice pour tous, qui est un droit fondamental inscrit dans notre Constitution (art. 23), soumis à l’obligation de Standstill1 et reconnu par la Convention européenne des droits de l’Homme (art. 6). Ils invitent à la signature d’une pétition mise en ligne2.

Communiqué_de_presse__aide_judiciaire_26.04.2013.pdf

Article Le Vif

Lettre ouverte au premier ministre - La Libre 05/06/2013

Article La Libre

Emission La Première

Article La Libre

Reportage RTBF TV

Article Le Soir

Communiqué de presse du Ciré

Photos et vidéo de la LDH

Reportage réalisé par le CAL

Vidéo Le Soir.be

Et dans la presse néerlandophone

TV Brussel

De WereldMorgen

VRT

Communiqué Belga publié dans tous les journaux

Parce que l’appauvrissement frappe très durement aussi le monde agricole en Belgique : une proposition de loi pour aider les exploitants agricoles en difficulté vient d’ être déposée – 15 Mars 2013 – Namur.

14 NOVEMBRE 2012

AVEC LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES SYNDICATS

POUR L’EMPLOI ET LA SOLIDARITÉ - NON À L’AUSTÉRITÉ

L’austérité, ça ne marche pas !

Il faut changer de cap pour un contrat social européen.

Pour l’emploi et la solidarité, non aux inégalités sociales.

Le RWLP mobilise et se mobilise aussi !

 

A l’appel de la Confédération européenne des syndicats, une journée d’actions nationales est organisée partout en Europe, avec des mobilisations particulièrement importantes en Grèce, Espagne, Portugal, Chypres et Maltes où la grève générale est annoncée.

 

RWLP logo 10cm

 

                                                                                                                                             Mercredi 7 novembre 2012

 

 

Monsieur le Président du Parlement wallon,

Monsieur le Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles,

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Alarmé par la dégradation des conditions de vie des populations en Wallonie en particulier, mais aussi en Belgique et en Europe, le RWLP se retrouve totalement dans l’argumentaire qui dénonce les travers du projet de Traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance que la CSC et la FGTB vous ont adressé et dont le contenu intégral est repris en bas de notre courrier.

Au moment où la Direction générale Statistique du SPF Economie publie les nouveaux chiffres de pauvreté alarmants pour la Belgique, les Réseaux régionaux réunis dans le Réseau Belge de Lutte contre la Pauvreté dénoncent la décision prise par le Gouvernement Fédéral en matière de réforme des allocations de chômage.

Cette mesure injuste ne peut que précipiter un nombre important de personnes sous le seuil de pauvreté, confiner des familles à l’appauvrissement, et condamner des enfants à connaître des conditions de vie limitées dès leur plus jeune âge. Les plus vulnérables seront atteints de plein fouet.

 

« NETWERK TEGEN ARMOEDE », LE RESEAU FLAMAND DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE, A INTRODUIT UN RECOURS AU CONSEIL D’ETAT POUR FAIRE ANNULER CETTE REFORME.

 

Une campagne de sensibilisation et de mobilisation contre cette reforme des allocations de chômage est lancée.

Le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté (RWLP) soutien la démarche juridique et s’associe à cette campagne.

Le réseau belge de lutte contre la pauvreté (BAPN) également.

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue