tract manif

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

17 octobre

 

drap-vertical

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Réactions à...

prison2

"On n'enferme pas une enfant.Point." Le RWLP se tient prêt à rejoindre l'action à Bruxelles à la date nécessaire. Notre pays est capable de s'organiser pour accueillir correctement les familles avec enfants qui viennent chercher de l'aide chez nous sans jamais passer par l'enfermement des enfants avec leurs parents ! Tout comme notre pays a les moyens, si il le veut et le décide, de prendre les décisions qui élimineraient les conditions de vie appauvrie des parents qui provoquent qu'un enfant sur 4 connaît dans la pauvreté dans notre pays ! On n'enferme pas un enfant, comme on ne doit pas laisser d'enfants connaître la pauvreté ! Tout cela doit être déclaré illégal et faire sortir l'ensemble de la population dans la rue. Rendez-vous donc un des prochains jours à 17h30 à Bruxelles. Lisez, inscrivez-vous et partagez.

 

Sur Facebook RWLP

Sur le site NotInMyName

 

 

Vous le savez, le Gouvernement Wallon est sur le chemin d’une réforme des points APE. Telle qu’elle est envisagée, elle fera mal. Les travailleurs/euses concernées, les associations et institutions concernées, mais surtout les personnes et familles qui bénéficient de ses services doivent faire entendre leurs voix et faire savoir qu’ils et elles ne veulent pas de cette réforme-là.

Le RWLP, comme des tas d’autres est concerné. Merci donc de signer cette pétition, et de la faire circuler largement via vos contacts mails, votre page facebook si vous en avez une, et tous autres réseaux sociaux. L’objectif de 30000 signatures est un minimum à atteindre pour marquer le coups alors que 60000 emplois sont concernés.

Nous devons considérer ce combat comme le nôtre : il y va des emplois, des services rendus et de refuser un appauvrissement encore plus important pour les plus vulnérables qui en feront lourdement les frais comme vous pouvez vous en douter. Voici le lien pour signer et à partager.

Signer la pétition via ce lien

 

 

La Ministre Maggie De Block veut faire passer au forceps un projet de loi abasourdissant.
Il s'agit notamment d'organiser un travail dit associatif, qui échapperait à toute cotisation sociale
comme à tout impôt. Cette possibilité serait offerte à toute une série de catégories de personnes ; les
travailleurs à 4/5ème temps, les indépendants à titre principal, les fonctionnaires, les pensionnés, les
jeunes en service civil ; elle pourrait être activée dans pas moins de 17 catégories différentes
d'activités. Ce « travail associatif » pourrait donner lieu à un revenu de 6000 euros par an.

Lire le texte complet

Semi agoral 27 2 ilovepdf compressed 000

L'affiche complète en PDF (avec les partenaires)

 

 

Manifestation Aide juridique 6225 réduit

Le RWLP était présent à la manif contre la réforme de l'aide juridique organisée à Bruxelles à l'initiative de la plateforme "Justice pour tous".

Voir l'album photos

Dans la presse

RTBF.be

Le Vif.be

De Wereld Morgen

 

 

Echec scolaire  IMG 20170927 093553réduit

Pour une école qui réussit avec tous les enfants, il faut que la réforme de l’enseignement ( le Pacte pour un Enseignement d’Excellence) tienne ses promesses !

Toutes les familles souhaitent le meilleur pour leurs enfants. Mais, pour les familles confrontées à l’appauvrissement, la pauvreté, la pauvreté durable, la réussite scolaire revêt un caractère très particulier, celui de la réussite  d’un projet de vie au service  de la sortie de la pauvreté. Trop souvent, la désillusion est au rendez-vous. Le constat est dur pour l’Enseignement et violent pour ces enfants et ces familles : l’Ecole en Fédération Wallonie-Bruxelles « rate » avec les plus pauvres !

 

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, en alliance avec la plateforme contre de Lutte contre l’Echec scolaire, a tenu à rappeler au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles l’importance que le Pacte pour un Enseignement d’Excellence tienne ses promesses en construisant enfin une Ecole qui réussit avec tous les enfants. A cet égard, le tronc commun, le financement et les politiques inscriptions sont des éléments importants.

En particulier, le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a  souligné l’urgence d’obtenir un enseignement réellement gratuit. L’argent à l’école est trop souvent un sujet de préoccupation pour les enfants, les parents et les enseignants. L’argent pollue la relation entre enfants, parents et enseignants. L’argent distrait l’école de ses missions prioritaires. Une Ecole qui réussit avec tous les enfants est une école gratuite !

Lire le texte complet de la conférence de presse

Lire l'article de RTBF.be

Lire l'article de l'Avenir.net

Lire l'article "La Libre"

Lire l'article "Le Soir"

 

 

Avec une centaine d’associations, le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a rejoint l’initiative prise par la Plate-Forme Mineurs en Exil, UNICEF Belgique, le CIRÉ, Caritas International, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et JRS Belgium, en signant l’appel « On n’enferme pas un enfant. Point. »

En effet, en ce mois de septembre 2017, le Gouvernement Fédéral a commencé à construire un nouveau centre fermé, à côté de l’aéroport de Bruxelles-National, pour y enfermer des familles (demandeurs d’asile) avec leurs enfants mineurs.

Concrètement, cela signifie qu’en ce 21ème siècle dans notre pays qui s’est engagé officiellement à respecter les droits des enfants, des enfants vont se retrouver détenus, enfermés, privés de liberté uniquement sur base de leur statut migratoire(ou de séjour) ou de celui de leur parent ou tuteur.

De nombreuses études démontrent que l’enfermement, même de courte durée et dans des conditions décrites comme « humaines », est un véritable traumatisme pour un enfant et nuit gravement à son développement.

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté se mobilise contre un tel projet afin que les droits de tous les enfants soient respectés. Chaque enfant doit être traité comme un enfant et être libre, soigné, protégé et jouir des mêmes droits.

Avec une centaine d’associations, le RWLP exige donc que ce projet et cette construction soient stoppés.

Pour en savoir plus : http://www.onnenfermepasunenfant.be/

 

 

Écrit par un collectif de responsables d’associations d’éducation permanente et membres du Conseil supérieur de l’Education permanente.

Quand des médias ouvrent leurs colonnes à des "opinions" qui critiquent le monde associatif avec une malveillance flagrante, point n'est besoin, en y répondant, de faire une publicité imméritée à ces auteurs qui cherchent à se faire exister dans le paysage médiatique plus qu'à alimenter le débat.

Par contre, on ne peut laisser des contre-vérités se faire une place dans l'opinion sans réagir sur le fond.

C'est la raison pour laquelle ce collectif de signataires tient à relever et réfuter ce qui, à force d'attaques infondées, devient un ensemble de lieux communs dont la réalité associative, et spécifiquement les actions d'éducation permanente, sont victimes de manière de plus en plus récurrente. Quatre de ces lieux communs les plus récurrents sont ainsi abordés et déconstruits dans cette analyse.

Lire la carte blanche

 

 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue