DSC07602banner

Prochainement avec le RWLP

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

17 octobre

 

drap-vertical

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Réactions à...

Inlassablement, le gouvernement fédéral continue à s’attaquer aux droits fondamentaux des personnes…un nouvel exemple hautement inquiétant est le vote survenu dans la nuit du 8 au 9 mars dernier, de cette loi qui confère un statut aux familles d’accueil et leur octroie d’emblée de nombreux droits à l’égard de l’enfant accueilli. Des décisions quotidiennes concernant la vie de l’enfant leur appartiennent ainsi immédiatement sans même que ne soit exigé l’accord des parents d’origine.
Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté dénonce fermement cette attaque aux liens qui unissent les familles d’origine et leurs enfants. En effet, avec cette loi, les familles biologiques, déjà fortement fragilisées lors de cette séparation provisoire avec leur enfant, se voient immédiatement mises de côté dans l’éducation de leurs enfants.
De plus, après à peine un an d’accueil, la famille d’accueil peut même exiger davantage de droits encore à l’égard de l’enfant accueilli comme des décisions relatives à l’éducation religieuse ou philosophique, la contraception, la langue suivie lors de l’enseignement…autant de sujets qui appartiennent à une culture familiale, à des valeurs, à une intimité ayant trait au lien entre l’enfant et ses parents biologiques.
Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté craint qu’un tel glissement de l’autorité parentale vers la famille d’accueil ne mette en place toutes les conditions pour une pseudoadoption. Une telle évolution se rapproche du modèle anglo-saxon qui, ces dernières années au Royaume-Uni a amené de nombreux parents biologiques qui se sont vus dépossédés de leurs enfants, a interpeller la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour revendiquer leurs droits et tenter de récupérer leurs enfants.
Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté qui depuis des mois s’est mobilisé contre cette loi, qui a tenté de sensibiliser de nombreux partenaires, des parlementaires, d’ouvrir le débat et qui a voulu faire entendre les préoccupations des personnes les plus fragilisées est scandalisé qu’une fois de plus l’écoute et la concertation des différents protagonistes concernés n’ont pas été la voie choisie par le Gouvernement Fédéral. Même la cellule familiale n’est pas respectée par celui-ci !
Pour le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté
Anne-Françoise Janssen
Animatrice politique et formatrice en matière de réduction des inégalités et de lutte contre la pauvreté
Christine Mahy
Secrétaire Générale et Politique du RWLP

Lire les remarques et diverses actions menées par le RWLP dans ce dossier

Lire l'article de Jean Blairon et Jacqueline Fastrès dans Intermag de mai 2016

Lire l'article de La Libre

Lire l'article du Soir

Le Gouvernement fédéral ne connaît plus de limites dans sa course anti-sociale et anti-services publics, dont les CPAS. Après l'arrêté ministériel autorisant le transfert de données personnelles   de Cpas en Cpas sans autorisation de l'intéressé (via le Rapport Social Electronique), après l'extension de la conditionnalité de l'aide sociale via l'extension des « contrats d'intégration » ou Projets Individualisés d'Intégration Sociale (PIIS), après le Service communautaire au caractère « volontaire » mais imposé aux allocataires sociaux – sauf si les Cpas se refusaient à se prêter à une telle imposition -, il s'attaque désormais au travail social lui-même en en sapant le fondement : le secret professionnel.

Lire l'analyse complète

Le gouvernement se radicalise réduit

Départ de la manif place Poelaert (Palais de justice de Bruxelles) le 16 à 13h30

Le secret professionnel :
une valeur fondamentale des droits sociaux en danger 

Le secret professionnel est une règle d’ordre public qui « tend à protéger la confiance que le citoyen doit nécessairement avoir envers certains confidents ». Des parlementaires fédéraux de la majorité ont déposé en septembre 2016 une proposition de loi visant à lever le secret professionnel des membres du personnel des institutions de sécurité sociale en les contraignant à une obligation de transmission de renseignements demandés par le procureur du Roi et surtout à « une obligation d’information active », à savoir l’obligation de déclarer au procureur du Roi des informations « pouvant constituer des indices sérieux de l’existence d’une infraction terroriste ».

Lire le texte complet

La lettre ouverte du Recteur de l'Ulb La Libre

Levée du secret professionnel des travailleurs sociaux : le Cdh rejoint la majorité - Le Vif

Le secret professionnel : une valeur fondamentale des droits sociaux en danger. Communiqué de la La ligue des Droits de l'Homme.

Le JT RTBF sur le sujet (à 7 min 07)

CPAS et radicalisation : les travailleurs sociaux inquiets du projet de loi : Le soir.be

L'action de professeurs de l'IESSID-Ecole en colère à la commission même

Le journal de 18h de BX1 sur le sujet (jusque 1min43)

Le communiqué du MOC

CQFD - Le secret professionnel des CPAS Face à face entre Jean Spinette et Georges Dallemagne dans Soir Première

Le Forum de midi, La levée du secret professionnel des assistants sociaux en question

Le tract CGSP en néerlandais

Communiqué de presse de l'école Cardijn de LLN

Le communiqué de l'IESSID

Le communiqué de presse de la Setca

Le communiqué des directions des écoles organisant la formation d'assistant-e social-e en Fédération Wallonie-Bruxelles

Article dans Pro-guide social

Article du Conseil Bruxellois de coordination sociopolitique

Article Le Soir.be "Les psychologues inquiets"

Le texte de Jean Blairon et Christine Mahy

Le communiqué de presse de la fédération des directeurs généraux de CPAS

Soucieux de cadrer la pose de limiteurs d'eau ches les consommateurs en défaut de paiement, le gouvernement wallon met en difficulté les familles le plus précarisées.  Il tente en effet de rectifier le tir, cinq mois après avoir légiféré.

 

Lire l'article

Un mince filet d'eau pour 1476 mauvais payeurs (Article Sud Presse du 02/02/2017)

Boycott service communautaire – 2017

 

servicecomm

 

Explication du Service communautaire

 

Textes légaux et analyses

 

Agir pour le boycott: outils

 

Actions réalisées

 

Positionnements de CPAS

 

Positionnements d’associations

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue