débatorium.jpg                                                                                                                                                                             

 

 

Bruxelles, 31 janvier 2023

A l'initiative du BAPN (Réseau Belge de Lutte contre la Pauvreté) [1], la ministre fédérale Karine Lalieux, en charge de la lutte contre la pauvreté, s'est rendue le 31/1/2023 pour discuter avec des personnes ayant une expérience de la pauvreté issues d'associations bruxelloises, flamandes et wallonnes. Ils ont discuté de la mise en oeuvre du plan fédéral de lutte contre la pauvreté et l’inégalité. Ce plan est essentiel pour la lutte contre la pauvreté en Belgique, car il donne une orientation et comprend les mesures à prendre au niveau fédéral.

20230131 ontmoeting minister Lalieux en armoedenetwerken

Un groupe croissant de personnes en situation de pauvreté, qui comprend également de plus en plus de personnes issues de la classe moyenne inférieure, éprouve des grandes difficultés à survivre dignement dans cette crise du pouvoir d'achat. Il est donc positif que la ministre utilise l'expertise et l'expérience de ces personnes pour poursuivre la mise en oeuvre du plan fédéral de lutte contre la pauvreté.

La ministre et les participants ont eu un échange intensif sur des questions urgentes que sont le sans-abrisme, l'accès difficile aux soins de santé pour les personnes ayant un statut de résidence précaire, les seuils de l'aide sociale du CPAS, la fracture numérique, la baisse du pouvoir d'achat et la pauvreté énergétique.

Fernando : “Je veux et je peux travailler, mais je n'ai pas d'adresse de référence et ne peux donc pas sortir du cycle du sans-abrisme. Je n'ai jamais été sans abri auparavant.”

Anne: “Je suis une mère seule avec deux enfants. Je n'ai pas de compteur à budget et aucun moyen de le recharger. L'électricité a été coupée. Alors que l'enquête sociale est en cours, je n'ai pas d'électricité.”

Anahit: “J'aimerais vraiment inscrire mes enfants aux plaines de jeux, mais je ne sais pas comment le faire sur l'ordinateur. Je prends rendez-vous avec mon assistante sociale, et ensemble nous faisons l'inscription. Ensuite, les e-mails de confirmation, les instructions de paiement, etc. arrivent également sur son ordinateur, et je dois y aller à chaque fois pour tout récupérer.”

Les réseaux de lutte contre la pauvreté ont discuté des recommandations politiques avec la ministre, sur la base des contributions et des expériences des personnes en situation de pauvreté. Ainsi, le BAPN a formulé six recommandations à l'intention de la ministre:

  •  un meilleur accès à l'adresse de référence pour les personnes sans abri ;
  •  renforcer les compétences numériques par une approche sur mesure pour les personnes vulnérables ;
  •  un meilleur accès aux soins de santé pour les personnes sans papiers ;
  •  une aide plus attentive de la part des services sociaux du CPAS ;
  •  ancrer l'extension du tarif social de l'énergie pour les personnes en situation de pauvreté et une extension progressive aux personnes de la classe moyenne inférieure qui ne peuvent plus joindre les deux bouts ;
  •  un pacte logement-énergie au service d'une politique climatique socialement juste.

En outre, étant donné l'importance de l’expertise des personnes en situation de pauvreté pour parvenir à une mise en oeuvre efficace du plan fédéral de lutte contre la pauvreté et l'inégalité, le BAPN a demandé que la participation des personnes en situation de pauvreté soit inscrite dans la loi que la ministre veut créer afin que le gouvernement fédéral soit obligé d'adopter un plan fédéral de lutte contre la pauvreté et l'inégalité à chaque législature. La ministre a déclaré l'importance accordée à la participation directe des personnes en situation de pauvreté à la politique de lutte contre la pauvreté et s'est engagée à poursuivre le dialogue.

Ministre Lalieux: “Il est très important pour moi de rencontrer des personnes ayant une expérience de la pauvreté. Leur contribution est toujours une source d'inspiration pour mes politiques de lutte contre la pauvreté. Chaque jour, ils vivent la réalité de la pauvreté. En tant que ministre j'en tiens toujours compte. Nous avons alors rédigé un plan fédéral de lutte contre la pauvreté et les inégalités ensemble avec les personnes concernées et avec des représentants de la société civile.” Les réseaux de lutte contre la pauvreté continueront à prendre le pouls de la ministre pour lutter ensemble contre la pauvreté.

Contact : Caroline Van der Hoeven - Tel: +32 (0)2 265.01.53 GSM: +32 (0)474 55.96.11 Email: caroline.vanderhoeven@bapn.be

[1] BAPN représente aux niveaux fédéral et européen les quatre réseaux régionaux de lutte contre la pauvreté et leurs associations membres où les personnes en situation de pauvreté prennent la parole. Il s'agit des réseaux suivants : le Netwerk tegen Armoede (NTA), le Réseau de Lutte contre la Pauvreté (RWLP), le Forum - Bruxelles contre les Inégalités (Le Forum), le Brussels Platform Armoede (BPA).

BAPN fait également partie du Réseau européen de lutte contre la pauvreté (EAPN).

 

 

Chercher

Guide d'apprentissage du numérique (ordinateurs, tablettes..)

Vidéos réalisée dans le cadre du projet « Fibre solidaire » initié par le Ministre-Président P.-Y. Jeholet, le RWLP a réalisé, en collaboration avec l’asbl RTA, des tutoriels qui visent à accompagner des jeunes et des familles dans l’apprentissage de l’ordinateur. Le RWLP les met ici à disposition en pensant à toutes celles et ceux qui doivent découvrir cet outil avec une certaine urgence.

Cliquez pour voir toutes les vidéos logo ordi

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue