banière site
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 

 

Projet Educatif particulier

  NE PASSEZ PAS À CÔTÉ D’UNE AIDE FINANCIÈRE POUR AFFRONTER LES FRAIS SCOLAIRES !

LES BOURSES D’ÉTUDES, C’EST AUSSI POUR LES JEUNES DANS L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, DÈS LA PREMIÈRE ANNÉE !

bourse détudePour voir la vidéo cliquez sur l'image!

Beaucoup de familles l’expriment sans cesse, l’enseignement obligatoire coûte trop cher, beaucoup trop cher, particulièrement l’enseignement secondaire obligatoire, d’autant plus lorsqu’il est qualifiant. Beaucoup de filières de formation demandent de prendre en charge des frais liés au matériel, aux vêtements, au passage chez le coiffeur, etc. Et pour certains, ce sera l’internat en plus. A tout cela s’ajoutent les déplacements et parfois les repas, et surtout les ordinateurs et tous les frais qui vont avec ! Sans parler des voyages scolaires, activités sportives et autres sorties culturelles… et de l’augmentation des prix de tout ce qui fait partie de la vie quotidienne !

Le coût de l’enseignement obligatoire pèse terriblement sur le portefeuille des parents, sur la vie des enfants et des jeunes et sur leurs droits, sur la relation entre les familles et les établissements scolaires. C’est une réalité qui renforce les inégalités et augmente le stress de parents déjà confrontés à la gestion épuisante d’un ménage dans le trop peu de tout.
Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté revendique, avec d’autres, une gratuité totale de l’enseignement obligatoire depuis longtemps. Dans le contexte socioéconomique plus que difficile des ménages, le RWLP dénonce d’ailleurs la rupture dans la progression de mise en oeuvre de la gratuité en ne l’appliquant pas dans l’enseignement primaire dès cette rentrée 2022.

Si les décisions piétinent voire régressent, le RWLP ne cessera le combat dans ce sens, tout en invitant les ménages à ne pas passer à côté des aides existantes aujourd’hui et encore beaucoup trop peu connues. En effet, des parents (ou un responsable légal) peuvent prétendre à obtenir une bourse d’études POUR LES JEUNES QUI ENTRENT DANS L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, DÈS LA PREMIÈRE ANNEE SECONDAIRE et tout au long de ce parcours jusqu’à la fin de l’obligation scolaire ou le passage en études supérieures. Cette somme accordée par la Fédération Wallonie-Bruxelles varie entre 90 euros et 4000 euros par année et par jeune, selon la situation et les revenus globalisés du ménage, et les dépenses en lien avec l’année scolaire du jeune.

ATTENTION, LA DEMANDE DOIT ÊTRE INTRODUITE IMPÉRATIVEMENT AU PLUS TARD LE 31 OCTOBRE DE CHAQUE ANNÉE (et cela dès le 01 juillet de chaque année).

L’automatisation de ce droit n’étant actuellement pas l’ordre du jour, combat à venir, la demande est à introduire en formulaire papier ou par ordinateur. Pour beaucoup de parents surchargés, envahis par les paperasses, ayant d’autres problèmes importants à gérer, en difficulté avec la lecture et l’écriture, isolés, etc., l’information est souvent méconnue et/ou la procédure difficile à effectuer et parfois malheureusement abandonnée par dépit. Le non-recours à ce droit est donc très important, ce qui n’aide en rien les familles, ni à réduire les inégalités.
Soucieux d’éviter que ce droit n’échappe à beaucoup de parents, soucieux que ce droit bénéficie aux parents pour qui il est plus difficile d’assumer financièrement la scolarité de leurs enfants, le RWLP lance une campagne de sensibilisation ayant un double objectif : faire connaître ce droit qui existe aussi pour les jeunes dans l’enseignement secondaire, et leur dire de ne pas rester seuls pour faire les démarches !

FAITES-VOUS AIDER, POUR DISPOSER DE LA BONNE INFORMATION, POUR REMPLIR CES DOCUMENTS POUR INTRODUIRE LA DEMANDE. CE NE DEVRAIT PAS ÊTRE LE PARCOURS DU COMBATTANT, C’EST UN DROIT SI VOUS ÊTES DANS LES CONDITIONS.


Pour informer et vous informer, une capsule-vidéo, un dépliant… à montrer, à distribuer, à faire circuler.

Un contact au RWLP : Lula Baguet 0471/63.18.24
Contact presse : Julie Mawet 0476/96.95.26 j.mawet@rwlp.be

 

une recherche de l'ASBL RTA et du RWLP.

En province du Hainaut, le service RHESEAU (Réseau Hainuyer pour l’Épanouissement et la Santé mentale des Enfants, Adolescents et Usagers assimilés) est intervenu , dans le conseil de prévention de l’aide à la jeunesse, pour qu’une attention particulière soit portée à l’accès à la santé mentale pour des personnes vivant dans la pauvreté.

Le PEP- RWLP et RTA ont souhaité apporter une contribution à cet enjeu sur base participative en considérant que les premiers concernés sont les personnes à partir desquelles il faut construire une analyse.

intermag santémentale

14 interviews ont éé réalisés à patir de 3 groupes de questions:

  1. Comment les groupes sociaux défavorisés analysent-ils les causes des difficultés vécues en matière de santé mentale ? En particulier, quels sont d’après eux les impacts de la pauvreté sur la santé mentale ?

  2. Comment ces groupes comprennent-ils le champ de la santé mentale ? Lesquelles des représentations de la santé mentale sont-elles dominantes dans le cas de ces groupes sociaux défavorisés ?

  3. Comment ces groupes analysent-ils le rapport avec les professionnels de la santé mentale ? Quels sont les éléments qui favorisent ou défavorisent la construction d’un bon rapport avec les professionnels ?

Lire le dossier

 

Une bourse d’études peut être octroyée à un.e jeune dont le(s) parent(s) en fait la demande dans le secondaire selon certains critères. Malheureusement cette information n’est pas relayée à tous les parents concernés ce qui donne des non-recours en matière d’accès à une bourse d’étude.

Si, toutefois, l’information est parvenue aux parents, la seconde embûche est le parcours tumultueux des démarches strictes à suivre pour avoir un accès éventuel à son octroi. Le constat étant qu’il est compliqué pour certaines familles de les remplir et/ou de suivre les démarches administratives inhérentes à la demande d’une bourse et/ou encore avoir accès à du matériel informatique. Certains parents se voient donc contraint d'abandonner les démarches en cours de route et renoncer à ce droit.

À travers un travail de récolte de parole et d’informations auprès de plusieurs familles vivant dans la précarité ou auprès de travailleurs sociaux de l’Aide à la jeunesse, le constat est sans appel : la plupart du temps l’information n’est pas connue ou/et n’est pas systématiquement communiquée.

Le PEP-RWLP sollicite votre aide pour partager l'information au près de vos proches, collègues etc cette diffusion massive ne sera que bénéfique aux familles et à la scolarité des jeunes !

Il est encore temps, la date de rentrée des demandes d’allocations de bourse d’études dans l’enseignement secondaire qui se clôture le 31 octobre 2021 à minuit.

Vous pouvez encore introduire votre demande via courrier électronique ou courrier papier. Rendez-vous sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le RWLP reste à votre disposition pour toutes questions et demande d’aide vous pouvez joindre Lula au 0473/564.460

La bourse d’études pour l’enseignement secondaire

Ne doit plus être un parcours du combattant

Elle doit être facile d’accès et reconnue comme elle est : un DROIT

 

    Un collectif d'AMO a réalisé des capsules vidéo sur les questions de mobilité toute la semaine parole aux jeunes! Le PEP-RWLP (projet éducatif particulier) soutient leur démarche. Lorsque le droit à la mobilité n'existe pas, il réduit l'accès à tous les autres droits. Les enfants, les jeunes et leurs parents, vulnérables ont font les frais.

Voir toutes les vidéos

L'article dans la DH

 

Un collectif d'AMO a réalisé des capsules vidéo sur les questions de mobilité toute la semaine parole aux jeunes! Le PEP-RWLP (projet éducatif particulier) soutient leur démarche. Lorsque le droit à la mobilité n'existe pas, il réduit l'accès à tous les autres droits. Les enfants, les jeunes et leurs parents, vulnérables ont font les frais.
"Dans le cadre de la semaine de la mobilité 2021, le collectif « Interpel’AMOs » soutenu par 15 AMO (Accueil en milieu ouvert) de toutes les provinces en Fédération Wallonie-Bruxelles dont l'AJMO de Charleroi, diffusera des capsules vidéos réalisées en collaboration avec des jeunes et des parents de leur structure sur les réseaux sociaux du 16 au 22 septembre 2021. Ces vidéos mettront le focus sur les difficultés quotidiennes que les jeunes et les familles peuvent rencontrer en termes de déplacements quotidiens et qui bafouent une série de droits fondamentaux entravant leur développement.

En 2019, des travailleurs sociaux du collectif ont mené une réflexion et ont diffusé une carte blanche dans le cadre de la journée internationale des droits de l’enfant. Le but de cette démarche est mettre en avant 4 droits qui semblaient être bafoués faute de solution de mobilité : le droit à l'éducation, le droit aux relations sociales, le droit à la santé et le droit à la culture et aux loisirs.Fort de ce constat, les AMO sont allées à la rencontre des jeunes et leursparents pour les questionner face à cet enjeu crucial. Leurs réflexions ont confirmé que la mise en œuvre de la déclaration internationale des droits de l'enfant était entravée lorsque les jeunes et les familles, surtout plus fragiles, ne parviennent pas à se déplacer aisément dans leur quotidien. Cette problématique creuse également le fossé des inégalités sociales dans plusieurs autres domaines comme le confirme le PEP-RWLP (Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté) qui accompagne le projet du collectif.

L’objectif de cette action est non seulement de relayer la parole des jeunes et des parents face à certaines situations décrites comme intolérables mais également de sensibiliser le grand public face à ces questions et d’interpeller les différents niveaux de pouvoirs afin d’envisager des pistes d’actions pour une politique de mobilité réellement pour toutes et tous. Si des avancées récentes se concrétisent notamment au niveau des tarifs des TEC bien d’autres décisions politiques sont nécessaires pour résoudre l’ensemble des freins à la mobilité en particulier pour les publics vulnérables. De façon à continuer à porter ces recommandations, le projet s’intensifiera en 2022 avec l’intention de préparer une rencontre entre jeunes, parents, responsables sociétaux et acteurs politiques.

Des capsules vidéo seront diffusées du 16 au 22 septembre comme suit : jeudi 16/09/21 : Droit à la santé et droit à l’éducation, vendredi 17/09/21 : Droit aux relations sociales et droit à la culture, lundi 20/09/21 : Droit aux relations sociales et droit à l’éducation, mardi 21/09/21 : Droit aux relations sociales et droit à la culture et mercredi 22/09/21 : Capsule finale sur les recommandations du collectif."

 

Votre ado, votre jeune entre dans l’enseignement secondaire ?! Vous avez peut-être droit à une bourse d’études !

Affiche Bourse études

En effet, des bourses d’études existent pour les jeunes fréquentant l’enseignement secondaire obligatoire qu’ils soient en général, technique, professionnelle ou dans l’enseignement spécialisé.
Vous pouvez introduire la demande entre le 1er juillet et le 31 octobre.

Quelles sont les conditions ?

- Au moins, un des enfants doit être inscrit dans l’enseignement secondaire de plein exercice ;
- En fonction de vos revenus ;
- Selon la nationalité et le parcours scolaire de l’enfant.

Comment en faire la demande ?
- Soit via un formulaire électronique qui se trouve à l’adresse suivante : Allocation d'étude secondaire Vous recevrez instantanément un accusé de réception et un numéro de dossier dans votre boîte mail. ATTENTION : il est impératif d’avoir un lecteur de carte.
- Soit via un formulaire papier que vous renvoyez par la poste. Vous pouvez demander le formulaire à l’école ou la télécharger sur le site : Allocation d’études de l’enseignement secondaire

Vous recevrez un accusé de réception après l’encodage de votre demande, dans le courant de l’année scolaire. Attention, cela prend plus de temps.

N’hésitez pas à vous faire aider en contactant des associations proches de chez vous : AMO, École de devoirs, PCS, Maison de jeunes, etc. Le RWLP est également là pour vous aider dans ces démarches. Pour ce faire, vous pouvez contacter Lula Baguet en lui téléphonant ou lui envoyant un SMS demander de vous recontacter OU par mail : l. baguet@rwlp.be

Lire le dépliant du "Projet éducatif particulier du RWLP"

 

 

not in my name 14 sept

 

Dans le cadre de la mobilisation citoyenne du collectif #NOTINMYNAME de ce vendredi 14 septembre 2018 , le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, le Centre d’Action Laïque Namur, la Ligue des Droits Humains Namur, le Centre d’Action Interculturelle de la province de Namur, le Groupe Animation de la Basse Sambre, le Collectif citoyen solidaire et le Centre de Médiation des Gens du Voyage, … invitent à une action devant la prison de Namur ce vendredi 14 septembre à 15h30 pour dénoncer l’enfermement d’enfants en centres fermés.
Ces associations s’opposent à l’enfermement d’enfants (et de leurs parents) dans l’« unité familiale » du 127bis, centre fermé de Steenokkerzeel. De nombreux spécialistes ainsi que le Délégué général aux droits de l’enfant ont dénoncé à de multiples reprises les effets désastreux de ces politiques inhumaines sur les familles en général et les enfants en particulier.

Malgré une ratification de la convention des droits de l’enfant et de nombreuses condamnations de l’état belge par le passé, l’enfermement des enfants est de nouveau d’application en Belgique.

Rejoignez ces associations avec des landaus, poussettes, objets en lien avec des enfants, etc. à 15H30 devant la prison, Place Abbé Joseph André à Namur .

Des actions sont organisées également le même jour à Bruxelles, liège, Mons etc. Voir sur : https://drive.google.com/…/1BTHxiVVGed-lWe5qJFXbksgFR1…/view
Contact pour Namur : Mainguet Françoise 0473/98.42.92

 

Chercher

Guide d'apprentissage du numérique (ordinateurs, tablettes..)

Vidéos réalisée dans le cadre du projet « Fibre solidaire » initié par le Ministre-Président P.-Y. Jeholet, le RWLP a réalisé, en collaboration avec l’asbl RTA, des tutoriels qui visent à accompagner des jeunes et des familles dans l’apprentissage de l’ordinateur. Le RWLP les met ici à disposition en pensant à toutes celles et ceux qui doivent découvrir cet outil avec une certaine urgence.

Cliquez pour voir toutes les vidéos logo ordi

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue