wearebelgiumtoobandeau FB
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 

Projet Educatif particulier

    Un collectif d'AMO a réalisé des capsules vidéo sur les questions de mobilité toute la semaine parole aux jeunes! Le PEP-RWLP (projet éducatif particulier) soutient leur démarche. Lorsque le droit à la mobilité n'existe pas, il réduit l'accès à tous les autres droits. Les enfants, les jeunes et leurs parents, vulnérables ont font les frais.

Voir toutes les vidéos

L'article dans la DH

 

Un collectif d'AMO a réalisé des capsules vidéo sur les questions de mobilité toute la semaine parole aux jeunes! Le PEP-RWLP (projet éducatif particulier) soutient leur démarche. Lorsque le droit à la mobilité n'existe pas, il réduit l'accès à tous les autres droits. Les enfants, les jeunes et leurs parents, vulnérables ont font les frais.
"Dans le cadre de la semaine de la mobilité 2021, le collectif « Interpel’AMOs » soutenu par 15 AMO (Accueil en milieu ouvert) de toutes les provinces en Fédération Wallonie-Bruxelles dont l'AJMO de Charleroi, diffusera des capsules vidéos réalisées en collaboration avec des jeunes et des parents de leur structure sur les réseaux sociaux du 16 au 22 septembre 2021. Ces vidéos mettront le focus sur les difficultés quotidiennes que les jeunes et les familles peuvent rencontrer en termes de déplacements quotidiens et qui bafouent une série de droits fondamentaux entravant leur développement.

En 2019, des travailleurs sociaux du collectif ont mené une réflexion et ont diffusé une carte blanche dans le cadre de la journée internationale des droits de l’enfant. Le but de cette démarche est mettre en avant 4 droits qui semblaient être bafoués faute de solution de mobilité : le droit à l'éducation, le droit aux relations sociales, le droit à la santé et le droit à la culture et aux loisirs.Fort de ce constat, les AMO sont allées à la rencontre des jeunes et leursparents pour les questionner face à cet enjeu crucial. Leurs réflexions ont confirmé que la mise en œuvre de la déclaration internationale des droits de l'enfant était entravée lorsque les jeunes et les familles, surtout plus fragiles, ne parviennent pas à se déplacer aisément dans leur quotidien. Cette problématique creuse également le fossé des inégalités sociales dans plusieurs autres domaines comme le confirme le PEP-RWLP (Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté) qui accompagne le projet du collectif.

L’objectif de cette action est non seulement de relayer la parole des jeunes et des parents face à certaines situations décrites comme intolérables mais également de sensibiliser le grand public face à ces questions et d’interpeller les différents niveaux de pouvoirs afin d’envisager des pistes d’actions pour une politique de mobilité réellement pour toutes et tous. Si des avancées récentes se concrétisent notamment au niveau des tarifs des TEC bien d’autres décisions politiques sont nécessaires pour résoudre l’ensemble des freins à la mobilité en particulier pour les publics vulnérables. De façon à continuer à porter ces recommandations, le projet s’intensifiera en 2022 avec l’intention de préparer une rencontre entre jeunes, parents, responsables sociétaux et acteurs politiques.

Des capsules vidéo seront diffusées du 16 au 22 septembre comme suit : jeudi 16/09/21 : Droit à la santé et droit à l’éducation, vendredi 17/09/21 : Droit aux relations sociales et droit à la culture, lundi 20/09/21 : Droit aux relations sociales et droit à l’éducation, mardi 21/09/21 : Droit aux relations sociales et droit à la culture et mercredi 22/09/21 : Capsule finale sur les recommandations du collectif."

 

Votre ado, votre jeune entre dans l’enseignement secondaire ?! Vous avez peut-être droit à une bourse d’études !

Affiche Bourse études

En effet, des bourses d’études existent pour les jeunes fréquentant l’enseignement secondaire obligatoire qu’ils soient en général, technique, professionnelle ou dans l’enseignement spécialisé.
Vous pouvez introduire la demande entre le 1er juillet et le 31 octobre.

Quelles sont les conditions ?

- Au moins, un des enfants doit être inscrit dans l’enseignement secondaire de plein exercice ;
- En fonction de vos revenus ;
- Selon la nationalité et le parcours scolaire de l’enfant.

Comment en faire la demande ?
- Soit via un formulaire électronique qui se trouve à l’adresse suivante : Allocation d'étude secondaire Vous recevrez instantanément un accusé de réception et un numéro de dossier dans votre boîte mail. ATTENTION : il est impératif d’avoir un lecteur de carte.
- Soit via un formulaire papier que vous renvoyez par la poste. Vous pouvez demander le formulaire à l’école ou la télécharger sur le site : Allocation d’études de l’enseignement secondaire

Vous recevrez un accusé de réception après l’encodage de votre demande, dans le courant de l’année scolaire. Attention, cela prend plus de temps.

N’hésitez pas à vous faire aider en contactant des associations proches de chez vous : AMO, École de devoirs, PCS, Maison de jeunes, etc. Le RWLP est également là pour vous aider dans ces démarches. Pour ce faire, vous pouvez contacter Lula Baguet en lui téléphonant ou lui envoyant un SMS demander de vous recontacter OU par mail : l. baguet@rwlp.be

Lire le dépliant du "Projet éducatif particulier du RWLP"

 

 

not in my name 14 sept

 

Dans le cadre de la mobilisation citoyenne du collectif #NOTINMYNAME de ce vendredi 14 septembre 2018 , le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, le Centre d’Action Laïque Namur, la Ligue des Droits Humains Namur, le Centre d’Action Interculturelle de la province de Namur, le Groupe Animation de la Basse Sambre, le Collectif citoyen solidaire et le Centre de Médiation des Gens du Voyage, … invitent à une action devant la prison de Namur ce vendredi 14 septembre à 15h30 pour dénoncer l’enfermement d’enfants en centres fermés.
Ces associations s’opposent à l’enfermement d’enfants (et de leurs parents) dans l’« unité familiale » du 127bis, centre fermé de Steenokkerzeel. De nombreux spécialistes ainsi que le Délégué général aux droits de l’enfant ont dénoncé à de multiples reprises les effets désastreux de ces politiques inhumaines sur les familles en général et les enfants en particulier.

Malgré une ratification de la convention des droits de l’enfant et de nombreuses condamnations de l’état belge par le passé, l’enfermement des enfants est de nouveau d’application en Belgique.

Rejoignez ces associations avec des landaus, poussettes, objets en lien avec des enfants, etc. à 15H30 devant la prison, Place Abbé Joseph André à Namur .

Des actions sont organisées également le même jour à Bruxelles, liège, Mons etc. Voir sur : https://drive.google.com/…/1BTHxiVVGed-lWe5qJFXbksgFR1…/view
Contact pour Namur : Mainguet Françoise 0473/98.42.92

 

Chercher

Guide d'apprentissage du numérique (ordinateurs, tablettes..)

Vidéos réalisée dans le cadre du projet « Fibre solidaire » initié par le Ministre-Président P.-Y. Jeholet, le RWLP a réalisé, en collaboration avec l’asbl RTA, des tutoriels qui visent à accompagner des jeunes et des familles dans l’apprentissage de l’ordinateur. Le RWLP les met ici à disposition en pensant à toutes celles et ceux qui doivent découvrir cet outil avec une certaine urgence.

Cliquez pour voir toutes les vidéos logo ordi

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue