nadeau1
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 

Publications

Réalisée par le RWLP, avec le soutien méthodologique et analytique de RTA.

Le 31 août 2016, une pratique, déjà connue et appliquée, de pose de limiteur de débit chez les personnes jugées déficientes dans le paiement de leur facture d’eau a trouvé un cadre légal au sein du Code de l’eau.

Suite à cela, à la faveur de l’existence du Plan Wallon de Lutte contre la Pauvreté, le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (RWLP) accompagné de l’administration et du cabinet en charge du Plan, a interpellé le ministre en charge de la matière, Monsieur Di Antonio, à propos des conséquences d’une telle pratique dans le quotidien des ménages, de l’impact sur les trajets de vie des personnes appauvries, des traces sur le moral qu’une telle expérience peut laisser.

Une enquête s’en est alors suivie, dont la première phase, quantitative, a été menée par Aquawal, l’Union professionnelle des opérateurs publics du cycle de l’Eau en Wallonie. Cette étude conclut que la population impactée se situe essentiellement dans les quartiers les plus précarisés […] Une minorité se retrouve dans les quartiers aisés1.
Cette même étude constate que le limiteur de débit est une menace efficace pour recouvrer les sommes dues. Il serait d’autant plus efficace si la dette était moins importante. Les durées de pose seraient d’autant plus courtes que les dettes seraient moins importantes. Toutefois, il existe des cas où les limiteurs restent en place plusieurs mois, voire plusieurs années.
L’étude ne permettait pas de comprendre pourquoi les consommations d’eau incriminées étaient en moyenne plus importantes. Aquawal conclut : ceci peut être dû soit à une taille de ménages supérieure, soit à un comportement de surconsommation (gaspillage), soit à l’installation intérieure défectueuse (fuites)2.

Si cette étude révèle des éléments encore peu connus et intéressants, elle ne dit par contre pas grand-chose de la réalité et des solutions mises en place, ou pas, par les ménages face à cette contrainte-menace-réalité du limiteur de débit, et encore moins pourquoi certains arrivent à payer, et à quel prix, alors que d’autres restent dans cette situation de privation d’un bien essentiel.

Quelles que soient les raisons pour lesquelles les ménages ne peuvent payer leurs factures d’eau (raisons que l’on sait diverses), le RWLP estime que le droit à l’eau doit toujours être garanti3. Pour atteindre un tel objectif, toutes les pistes de solutions doivent être explorées, tant dans le chef des consommateurs que des organisateurs de l’accès à l’eau, ainsi que d’une position politique par rapport à l’usage et la gestion de ce bien commun vital.

Lire l'étude

 

Ce baromètre, qui paraît chaque année, vous permettra de mieux appréhender l’ampleur du phénomène ‘vivre avec trop peu d’énergie’. Cette année, le baromètre comprend aussi une analyse de l’évolution de 2009 à 2017, et inclus des éléments tels que le lien à la santé. Bref, une lecture instructive !

Lire les infos

 

 

Quelles sont les conséquences de la limitation du droit de chômage à trois ans après la fin des études?  Analyse de parcours individuels, comment les personnes font-elles face à ces exclusions?   Quel est le rapport des personnes aux institutions suite à ces exclusions?

Lire le rapport de recherche

Lire l'article

800 personnes se sont mobiliser le 16 février 2017 à Bruxelles devant le Palais de justice pour dire non au gouvernement et tenter de sauver le secret professionnel!

 

Cette note veut introduire le dialogue avec le gouvernement fédéral sur le passage suivant de l’accord gouvernemental :
«Le gouvernement portera progressivement les prestations minimales de sécurité sociale et l'aide sociale au niveau du seuil de pauvreté européen. À cet égard, la priorité sera donnée aux allocations allouées aux personnes présentant le plus haut risque de pauvreté. Les avantages sociaux associés à certaines allocations sociales seront pris en compte dans le cadre de la comparaison avec la norme de pauvreté européenne".

Lire le texte complet

La fin de l’année 2016 aura été très auto-centrée pour la RTBF.
La chaîne de télévision publique s’est longuement interrogée à l’occasion de l’anniversaire (sic) de
sa propre émission « Bye bye Belgium », où les journalistes, dans un « faux » Journal Télévisé qui a
tardé à se révéler comme tel, annonçaient la fin de la Belgique. Dans ce retour en arrière, n’était pas
absent le frisson d’une transgression autant exprimée que faussement regrettée : « avons-nous eu
raison de le faire ? ».

Lire l'article

Lire la carte blanche signée André Linard dans Le Soir du 05 jenvier 2017

La victoire de Donald Trump en tant que représentant du parti républicain n’était pas attendue en
Europe et singulièrement en Belgique, dans le sens où elle n’était ni prévue (par les sondages) ni
désirée (à en croire les déclarations de la majorité des responsables politiques en tout cas).
Si nous avons dû nous habituer peu à peu aux succès et actions d’une « droite décomplexée », c’està-
dire d’une droite qui n’hésite pas à remettre frontalement en cause les conquêtes sociales qui
caractérisent le « modèle social européen », comme le fait le gouvernement Michel, il semble que
celle-ci puisse aussi désormais aller à rebours des conquêtes culturelles qui nous avaient fait nous
éloigner du colonialisme, du racisme et du sexisme.

Lire le texte

Ce 29 septembre 2016, pour la quatrième fois depuis deux ans, les syndicats ont organisé une manifestation nationale.

Par rapport à cette répétition, la question la plus fréquemment posée est quantitative : est-ce que le mouvement de protestation faiblit ? Le décompte des manifestants tient alors lieu de critère d'interprétation.

Lire le texte complet

Chercher

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue